mardi 29 janvier 2008

Allergies alimentaires

Les allergies alimentaires, ça me tient à cœur, quand je vois dans un café un bébé grignoter un bout de la toast de papa, avec du beurre d’arachide dessus, ou une maman priver son enfant d’un aliment auquel elle est elle-même allergique mais lui donner des fruits de mer à 2 ans, ça me fait capoter.

Les gens ne comprennent pas les risques causés par une allergie alimentaire et souvent, la personne allergique, ou les parents, quand c’est notre enfant qui en souffre, passent pour des hypocondriaques, des zélés ou des personnes en manque d’attention.


Allergie alimentaire

Il s'agit d'une réaction anormale et exagérée du système immunitaire (système de défense du corps humain) qui fait suite à la prise d'un aliment. Le système immunitaire réagit en identifiant à tort une ou plusieurs protéines (allergène) de l'aliment comme dangereuses.

L'allergie fait toujours intervenir le système immunitaire, ce qui la différencie de l'intolérance, qui peut être de nature pharmacologique (caféine, alcool,…), métabolique (difficulté à digérer ou métaboliser un sucre, un additif, des gras) ou de cause inconnue.

Les symptômes de réaction allergique apparaissent habituellement dans les 30 premières minutes et presque toujours dans les deux heures suivant l'exposition à l'allergène (c'est-à-dire la consommation de l'aliment). Toutefois, certaines réactions retardées peuvent survenir de quelques heures à quelques jours après.

On ne guérit pas l'allergie alimentaire. Le meilleur traitement est la prévention : il faut éviter à tout moment le contact avec toute trace de l'allergène et les aliments qui le contiennent. Pour ce faire, il faut que la personne allergique et son entourage soient bien informés quant aux aliments qui causent l'allergie et à la façon de prévenir tout contact avec ces aliments.

Les allergies alimentaires chez les enfants semblent avoir augmenté ces dernières années. Plusieurs facteurs sont étudiés comme étant responsables de cette augmentation, soit l'hérédité, l'utilisation de plusieurs protéines allergènes dans l'industrie alimentaire, et l'ingestion précoce, chez les enfants, d'aliments contenant ces protéines.

Pour l'instant, il est impossible d'empêcher à coup sûr le développement de toute allergie alimentaire chez son enfant, mais certaines mesures de prévention peuvent être prises, en particulier si des membres de la familles sont asthmatiques, souffrent d'eczéma, de rhinite ou d'allergies (alimentaires ou non). Un guide d'introduction des solides chez les bébés de familles à risque est disponible à l'AQAA. Appelez-nous au (514) 990-2575 pour le commander.

Principaux allergènes alimentaires
Les principaux allergènes alimentaires sont les arachides, le lait de vache, les œufs, le soya, les noix, les graines de sésames, le blé, le poisson, les molusques et crustacés


L’hérédité
Certaines personnes sont génétiquement prédisposées à développer une allergie alimentaire. Sont particulièrement à risque ceux et celles issus de familles ayant une histoire chargée d'allergie (alimentaire ET environnementale), d'asthme et d'eczéma.

Si...
*AUCUN des deux parents ne souffre d'allergie ou n'en a souffert
Risque : 10%
Si...
*UN des deux parents est ou a été allergique
Risque : 30 à 40%
Si...
*LES DEUX parents sont ou ont été allergiques
Risque: 80%
--Un rappel, un parent allergique aux kiwis par exemple ne met pas nécessairement son enfant plus à risque d'être allergique aux kiwis. L'enfant pourrait n'avoir aucune allergie, comme être allergique aux chats ou au saumon, par exemple!! Le type d'allergie du parent n'a rien à voir avec le type d'allergie de l'enfant (alimentaire ou autre)

**Texte de: Tigrou**
**Source: Association québécoise des allergies alimentaires**
**Informations supplémentaires : Déjouer les allergies alimentaires **

8 commentaires:

La femme d'un militaire a dit…

je suis moi même allergique a la proteine bovine ainsi qu'au saumon... mais je ne prive pas mes enfants! je donne du beurre d'arachide a mes enfants depuis déjàun bout temps et aussi des fruits de mers... question de le savoir tout de suite ;)

le saumon c'est nouveau! cette année et j'en mangait tout le temps... je ne crois pas à toutes ces trucs la, mais jimagine que cest une question d'expérience et de perception.

tu sai sce qui me renvers moi, c'est que nous sommes le seul mamifère a boire le lait d'un autre mamifère!

alors chez moi cest du lait de soya!

Cherry a dit…

Salut FDM, Je me souviens que ta fille à 3 ans, ton garcon, plus vieux je crois, c'est bien que tu ne les prives pas, puisque de toute facon, le risque pour eux, c'est de dévellopper une allergie point, pas d'avoir une allergie à la protéine bovine. Par contre, comme ils sont plus a risque, c'est la prévention qui importe. Tu sais que d'attendre peut leur éviter l'allergie pour plus tard ? C'est sur que c'est rassurant de savoir tout de suite, mais comme ce n'est pas une garanti pour l'avenir, c'Est peut-être une fausse assurance, si l'allergie se déclare dans quelques années...
entoucas,c'est ce que disent les allergologues, c'est pas de moi. hihi !
Je suis de celle qui crois quand même que de suivre l'introduction pour enfants a risque reste un bon moyen de prévenir l'apparition d'une allergie, éventuellement.

C'est aussi beaucoup une question de culture, je sais qu'en France ils pratiquent beaucoup la déssensibilisation, même pour les aliments et apparement ca fonctionne, mais ils font ca sous contrôle, pas à faire à la maison !

Ici mes enfants n'ont pas d'allergie, mais mes 2 plus jeunes ont eu des intolérances à la protéine bovine,pour les 2 ca à passé, ma fille est rester prise avec une intolérance au lactose jusqu'à il y a 1 an et mon fils de 3 ans ( dans 1 mois hihi) est intolérant sévère à la protéine de lait.

Mon chum à des allergies saisonières, ca augmentais donc le risque pour mes enfants aussi, mais pour le moment, tout semble bien. Les noix et l'arrachide sont à introduire pour mon fils, mais c'Est moi qui craint, l'allergologue m'a dit à 3 ans !

Comme je l'ai allaiter durant 2 ans, j'ai pris goût au lait de soya !!

tarzile a dit…

Wow! Ma fille a une allergie mortelle à l'arachide. Aussi aux fruits de mer, mais moins fort. Alors, ce sujet m'intéresse.

Dans mon entourage, certains réduisaient l'importance de, ne comprenaient pas que nous ne fréquentions pas les restos avec notre fille, ne comprenaient pas que nous évitions les buffets, haut lieu de contamination croisée. Quand on sait que certains restos font firer les pommes de terre et les crevettes dans la même huile, il y a de quoi se méfier.

J'ai compris, un moment donné, que leur réaction était liée à eux-mêmes. Ils se disaient qu'ils seraient incapables d'autant de discipline. Et pourtant, lorsque le problème se pose, on l'affronte avec un courage que nous ne soupçonnions pas.

Je suis allergique au brocoli et je n'en cuisine pas souvent. Pas parce que je veux priver ma Puce. Parce que je n'ai pas le réflexe d'en acheter. Elle en mange à la caf de l'école. Et lorsque j'en ai dans mon panier bio. Le rete du temps, c'est du chou-fleur.

Sur la table du petit-déjeuner, il n'y a pas de beurre d'arachides. Trop dangereux pour les contaminations croisées. Il y a du beurre d'amandes, vraiment bon d'ailleurs.

Ce qui me fait rigoler ? Lorsqu'on me demande si elle est allergique à l'odeur ? Non, non, elle s'est planté le nez dans le pot et a pris un grand respir!

Je suis d'accord avec la femme d'un militaire. En vertu de quoi le lait de vache devrait être si bon pour nous ? Pinard le dénonce sur tous les toits. Depuis plusieurs années, des voix s'élèvent pour remettre en question ce diktat venu d'un pays dont l'économie repose, en partie, sur la production laitière.

Le lait de soja, pourquoi pas ?

Pour ce qui est de la désensibilisation, l'allergie à l'arachide n'est pas rendue là. Je crois que les essais n'ont jamais été couronnés de succès. Je suis d'accord avec toi. Jamais à la maison. Un autre exemple.

Ma fille était allergique au homard. le dernier test a montré qu'elle ne l'était plus. Le médecin a suggéré que nous allions manger du homard au département, question de voir si c'était réellement le cas. Si jamais une réaction survenait, le personnel serait sur place pour réagir. Nous n'avons jamais tenté le coup.

OMG, je suis une véritable pipelette!

Cherry a dit…

Tarzile j'aime beaucoup ton commentaire.

Au sujet du lait, j,ai déjà connu une fille venant d'allemagne qui disait que là bas, les efnats ne boivent pas de lait, seule les bébé et les bambin en ont. Elle disait aussi que les mammifère ne nourrissent pas leur bébé aussi longtemps que nous le fesont, surtout qu'on boit du lait jusqu'à l'age adulte. elle ajoutait que les mammifère qui sont nourrit au lait le plus longtemps ( je sais plus lequel c'est) l'était jusqu'à l'age de l'adolescence.

Je trouve interressant ton rapprochement entre le fait qu'on soit un pays grand producteur de lait, je n'avais jamais fait le lien j'avoue, mais c'est tout a fait logique. L'offre et la demande, il faut donc créé la demande pour comblé loffre, et surtout, l'économie !

Francofun a dit…

Je suis un peu en retard pour commenter, mais je tenais à le faire quand même.

J'ai un petit bonhonmme de 6 ans, allergique aux oeufs - qui a perdu une allergie au soya et une allergie aux protéines bovines lactées. Il va sans dire qu'il a été en prévention pour les grands allergènes jusqu'à 5 ans - d'ailleurs, ils ne sont pas tous introduits.

Les trois enfants suivants n'ont aucune allergie connue à ce jour. Nous faisons de la prévention - durant l'allaitement pour les grands allergènes et ça dure jusqu'à 5 ans... Je pense que ça vaut l'effort.

C'est beaucoup plus facile de faire les efforts nécessaires de prévention que de devoir dealer plusieurs années (et peut-être toujours) avec une allergie.

Quand les proches nous appuient et nous respectent, ça change aussi la vie. Ici, nos parents cuisinent en tenant compte des allergies de Julien et des aliments en éviction pour les plus petits... Plusieurs de nos amis le font aussi. De cette façon, personne ne se sent exclu.

Faut aussi voir le côté positif là-dedans, réduire la quantité de produits transformés, lire les étiquettes, c'est un pas vers une meilleure alimentation!

Cherry a dit…

Franco tu marque un bon point, moins de produits transformés, meilleur pour notre santé !!

Anonymous a dit…

Salut Cherry c'est titine :o)

Je viens de voir ton site et les allergies alimentaire me touche de tres pres. Fiston à eu jusquMà 12 allergies. Maintenant il lui en reste 3 connues.
Noix arachides oeufs

Il a une intolérence au lactose.

Je dis 3 connues car la mme. a pas encore introduit le poisson et les fruits de mer. Je sais il a 10 ans mais ...

nous allons passé des tests sanguin au children au mois d'aout pour vérifier les test au oeufs, arachide et amande.

Pour les arachides l'alergologue aimerait qu'il puisse faire l,expérience du nouveau (médicament).

Tout ca pour te demander si tu as fait parti des bénévole du support téléphonique de AQAA.

tourlou

Martine

Cherry a dit…

Hey titine !!!! Salut. Mon blog est un peu à la dérive... malgré l'intérêt que j'y portais et le travail fait. Mais j'espère reprendre du service une fois dans notre nouvelle maison et installé. Prête pour la rentrée scolaire.

Pour te répondre, non je n'ai pas été bénévole.
Des allergies alimentaires c'est difficile. 12, caline ça dû être plus que pénible. Je vous souhaite qu'il ai perdu ses allergies, quoi que rendu à son age, les chances ne sont sûrement pas très élevé. De ce que j'en sais. La plus part des allergies ont 90% de chance de disparaitre avant l'age de 5 ans.... le 10% restant, il a des chance de disparaitre même à l'age de ton fils ?